La permaculture : qu’est-ce exactement ?

La permaculture est un concept qui devient de plus en plus apprécier surtout quand arrive le printemps et qu’on a envie d’avoir la main verte. D’autant plus que ce type de culture est très respectueux de l’environnement et permet de construire une bonne relation sociale avec les membres de sa famille et de sa société.

La permaculture, un concept éco et un objectif louable

La permaculture est un concept récent qui nous vient d’un certain David Halmgren et de Bill Mollison. Ces derniers voulaient que la société puisse se construire un environnement durable en exploitant et en préservant la nature. Pour ce faire, on doit passer par un travail du sol, mais aussi, la construction d’une relation sociale et la création d’une architecture idéale et écologique de la société. Cependant, la permaculture demande à ce que les cultivateurs ne calquent pas des démarches toute faite. Ils doivent s’adapter selon leur situation, mais aussi, savoir expérimenter. Le but de ce fait, c’est d’imiter le cycle de la vie dans la nature et de voir, et d’apprécier, les relations qui se créent. Cela, afin de jouir pleinement des résultats issus de la production que ce soit en termes de consommation alimentaire ou d’exploitation comme matière première. En somme, la permaculture permet de prendre soin de son environnement, de sa société, mais aussi, du sol. Elle invite à mettre en place un environnement urbain, plus vert, sur un terrain exploité par la société, qui va alors, produire des éléments bio cultivés par une société écolo.

Comment se conçoit la permaculture ?

Le permaculture reprend, certes les principes de l’agriculture basique. Cependant, on doit y inclure, l’usage l’énergie verte ainsi que le principe de l’économie de temps et d’argent. On y retrouve également, le choix d’un moyen de transport éco, la mise en place d’une architecture paysagère agréable, une éducation pour avoir la main verte et qui par conséquent, un impacte sur une meilleure santé. Pour ce faire, on devra soigner et traiter la terre et l’environnement en choisissant le jardinage biologique et le système de conservation des graines de manière naturelle et bio. Et cela, en société ou en famille. On optera aussi pour une construction et un logement éco, aux alentours du jardin collectif, avec des dispositifs intégrés qui permettent de faire du recyclage des déchets, ainsi que de l’eau utilisée. On valorisera aussi des technologies respectueuses de l’environnement que ce soit dans le déplacement, ou dans l’utilisation de l’énergie renouvelable comme source d’électricité. Il y a aussi l’éducation qui peut se passer des établissements scolaires, et la mise en valeur de l’apprentissage à l’art et au respect de l’environnement dans le principe d’apprentissage. Il s’agira aussi de se prendre soin pour avoir une bonne santé. Le tout, en mettant en valeur un système d’agriculture intensive biologique qui est le résultat d’une participation de toute la famille, de son entourage ou même de tout son quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *