Lutte pour l’environnement : la solution zéro résidu de pesticides

Ce n’est plus un secret : il existe des pesticides néfastes pour l’environnement, d’autres qui ont des impacts négatifs sur la santé humaine et animale, tandis que d’autres qui attaquent à la fois la Nature et l’Homme. Aujourd’hui, ce qui remplit d’espoir les consommateurs et les écologistes, c’est que les acteurs agroalimentaires sont en mesure de se positionner sur des techniques de production saines. Ils sont dans un esprit de compétitivité responsable. Concrètement, ils veillent à ce que la hausse du rendement de leurs cultures ne se fasse pas au détriment de la préservation de la biodiversité, de la bonne qualité de l’air et de l’eau ainsi que de l’Homme. Cet article vous en dit davantage sur l’action de ces protagonistes du secteur agricole et de l’industrie agroalimentaire soucieux de l’avenir de la Terre et de ses habitants.

Pesticide : moins de synthèse chimique

Oui, des solutions existent pour parvenir à un tel résultat. Naturellement, ce serait mentir que d’affirmer qu’à l’échelle industrielle, on peut toujours travailler sans pesticides chimiques. Ce qui est correct et faisable, c’est d’indiquer qu’il est tout à fait possible de réduire le recours aux pesticides de synthèse chimique. Sachez que vous pouvez parfaitement vous renseigner sur l’agriculture bio, vous aurez plus d’infos sur https://www.medinbio.com/. Les agriculteurs peuvent notamment contacter ce professionnel s’ils veulent réduire significativement leur empreinte «Pesticides de synthèse chimique». Ce professionnel propose un accompagnement à ceux qui veulent créer une filière agroécologique, etc.
Quoi qu’il en soit, le problème est souvent au niveau des producteurs, des entreprises de l’industrie agroalimentaire ainsi que des enseignes de la grande distribution qui n’ont pas toujours les fonds pour mettre en œuvre cet objectif. Dans ce cas, ils ont la possibilité de recourir à un laboratoire spécialisé dans la recherche agro-écologique. Ce type de structure est compétent pour développer des produits. Il exerce également comme un intégrateur de solution. Et, souvent, il possède une offre de consultance en agro-écologie. L’objectif du laboratoire est d’aider ses clients à avoir une activité aussi saine que performante, le premier aspect ne faisant pas obstacle au second. Si le client souhaite créer une filière agro-écologique, le laboratoire l’accompagnera efficacement. Le client se trouve-t-il dans une impasse agronomique (par exemple : il ne parvient pas à réduire le recours aux produits phytosanitaires de synthèse) ? Le laboratoire lui fournira des solutions pour la surmonter/contourner/l’écrouler. Ces solutions consistent à créer et à faire adopter au client des alternatives agronomiques innovantes. Le client désire-t-il basculer dans des pesticides naturels ? Le laboratoire est en mesure de créer des formulations intégrant des actifs naturels.

L’agro-écologie et ses promesses

Il est possible de produire sans pesticide tout en ayant un rendement élevé. En clair, la performance dans le secteur agricole ainsi que ceux de l’agro-industrie et de l’agroalimentaire n’est plus un obstacle à la protection et au respect de l’environnement. L’agriculture bio intensive est donc une réalité et non une utopie. Son adoption généralisée aura pour effet de baisser énormément le coût environnemental de l’agriculture conventionnelle adepte des pesticides chimiques. Elle surpasse également l’agriculture biologique simple. Cette dernière possède une productivité trop limitée et, par conséquent, ne peut nourrir qu’un nombre restreint d’Hommes. L’agriculture bio intensif se base sur les sciences afin de produire des pesticides pauvres en actifs chimiques ou qui en sont dépourvus, et qui ne ralentiront pas la production ni ne réduiront la productivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *